Logo

Le secteur paramédical

La prise en charge paramedicale de l'enfant autiste

prise en charge paramedicale de l'enfant autisteLe 24 Mars 2010, le Haute Autorité de Santé publie un état des connaissances en matière d'autisme: Sa définition, son diagnostic et sa prise en charge.

Par prise en charge, on entend toute intervention réalisable auprès de l'enfant avec autisme. Au delà de son handicap, l'enfant avec autisme reste comme tout enfant, subjectif dans sa manière d'être au monde.
En tenant compte des spécificités relatives à son handicap, quelles interventions peuvent être proposées à l'enfant avec autisme? Vers quels professionnels du secteur paramédical est-il possible de se tourner?

Le projet d'intervention auprès de l'enfant avec autisme est un projet global.
Il est personnalisé et s'entend en termes de soin, d'éducation et d'accompagnement. Autrement dit, chaque professionnel ou toute personne intervenant auprès de l'enfant avec autisme s'inscrit dans une démarche d'intervention cohérente et adaptée à l'enfant et à sa famille.

Si les professionnels paramédicaux interviennent en matière de soin, autrement dans une démarche thérapeutique prescrite par le medecin "coordinateur" (le pédopsy) , eux aussi, contribuent dans leur specificités techniques à cette démarche d'intervention cohérente.

 

La prise en charge en orthophonie.

Leur intervention est d' "influencer la capacité de l'enfant à utiliser la communication pour contrôler, comprendre et participer au monde social".

Voici une liste non-exhaustive d'outils utilisés par les orthophonistes dans l'accompagnement qu'ils entreprennent auprès de l'enfant avec autisme.

Le système de communication par échange d'images (PECS)

Le but est de faire évoluer la communication vers une communication indépendante
Exprimer par le biais d'images des besoins, des envies, de faire des commentaires.

Le Pecs

Le Makaton

C'est un programme d'aide à la communication et au langage constitué d'un vocabulaire fonctionnel utilisé avec la parole, les signes et/ou les pictogrammes.

 Makaton

 

L'intervention en psychomotricité

 Les objectifs des interventions de psychomotricité sont :

  • d’entraîner les fonctions toniques, posturales, gestuelles grâce à l’exercice moteur dans un temps et dans un espace limité, qui favorise l’intégration des données spatiales, de la durée, de la vitesse des changements de rythme, du temps ;
  • d’améliorer la communication non verbale défaillante en privilégiant différentes fonctions essentielles :
    • l’attention à l’autre et aux objets,
    • l’imitation globale ou plus précise (répétition de mouvements de psychomotricité ou de gestes plus complexes),
    • les échanges (à travers le contact corporel, l’échange d’objet, l’échange de regards),

  • la perception par des exercices corporels spécifiques :

- intégration de sensations vestibulaires et labyrinthiques,

- éducation des sensations tactiles,

- entraînement à la poursuite visuelle,

- entraînement à l’association des sensations visuelles aux sensations

kinesthésiques ;

  • de favoriser les initiatives de l’enfant, ce qui l’amène à abandonner ses routines gestuelles au profit d’activités gestuelles structurées.

Tout cela contribue au bien-être de l'enfant.

En séance de psychomotricité, le psychomotricien, dans la relation qu'il établit avec l'enfant, lui permet de vivre son corps:
D'y reconnaître des sensations, des émotions, d'explorer ses compétences motrices.

Dans cet espace d'explorations corporelles partageables, l'enfant vit des expériences sécurisantes, lui permettant d'habiter son corps ; A savoir de mieux appréhender ses sensations-émotions, de mieux s'adapter dans sa motricité et surtout de mieux réguler son tonus.

La sphère tonique étant investie dans

  • l'excès (hypertonie, raideur...)
  • hypotonie remarquable dans la posture de l'enfant

témoin d'un mal-être, d'une difficulté à réguler ses émotions ou encore d'une défaillance du système perceptif...

 

L'intervention en ergothérapie

L'intervention de l'ergothérapeute permet à l'enfant avec autisme de pouvoir être autonome et indépendant (Bien-sûr dans le respect des compétences de l'enfant)

Cette autonomie peut s'entendre en termes d'actes de la vie quotidienne (habillage, douche, chaussage, loisirs...)

Mais aussi dans l'élaboration de tout genre de tâche. L'enfant avec autisme présente souvent un troubles des fonctions exécutives (comment s'organiser, planifier une activité en tenant compte de tous les paramètres de son environnement...)

L'accompagnement de l'ergothérapeute tient compte des spécifités de l'enfants avec autisme dans le traitement de l'information sensorielle.
ex: Structurer les tâches sur le plan visuel, séquentiel...

L'ergothérapeute, tout comme le psychomotricien, peut intervenir auprès de l'enfant avec autisme en matière de graphomotricité.

 

L'intervention en Kinésithérapie

S'il exsite des atteintes somatiques, musculaires et articulaires.

Le schéma de marche de l'enfant avec autisme est souvent contrarié (ex: marche sur la pointe des pieds)
Le travail du Kinésithérapeute peut être associé à celui du psychomotricien (prise en compte de la sphère sensorielle et émotionnelle dans la "mise en oeuvre" du corps)

 

 L'intervention de l'orthoptiste

Les stratégies du regard sont difficilement appréhendables par l'enfant avec autisme.

Il ne soutient pas le regard, investit la vision en périphérie ("en coucher de soleil") plutôt qu'en focal.

L'origine de cette difficulté est polyfactorielle est nécessite parfois une intervention pluridisciplinaire:

  • Orthoptiste / Psychomot
  • Orthoptiste / Ergo
  • Orthoptiste / Orthophoniste

C'est le médecin-coordinateur des soins qui jugent de l'opportunité de la prise en charge. Cela concerne le pédopsychiatre ou le neuropédiatre.

Evaluation et rééducations des troubles neuro-visuels

Par troubles neurovisuels, on entend les troubles de la motricité oculaires entravant la perception de l'espace (environnement, feuille...)

Ils se manifestent par un défaut de la poursuite oculaires, de la coordination oculo-manuelle (visée) ou encore par un défaut de contrôle visuo-attentionnel...

 

L'intervention de l'audioprothésiste

  • Si l'enfant présente une surdité centrale (c'est le cerveau qui ne perçoit pas les sons pourtant perçus par les oreilles) ou si la surdité est périphérique (c'est au niveau de l'ensemble de l'oreille que les sons ne sont pas perçus)

L'audioprothésiste, sur prescrption du médecin, est apte à réaliser une évaluation en ce sens. Selon les résultats de son évaluation, en accord avec le médecin prescripteur, il met en oeuvre les stratégies de rééducation et de réadaptation (prothèses...)

  • L'enfant avec autisme peut, du fait d'un traitement particulier de l'information sensorielle, être hyperacousique.

C'est l'enfant qui se bouche les oreilles lorsque surviennent certains sons ou ambiances sonores.
Ou encore, celui qui perçoit des sons que vous percevrez que lorsque, vous aurez tendu l'oreille.

L'hyperacousie lorsqu'elle est très marquée est vécue douloureusement par l'enfant.

L'évaluation et le diagnostic sont posés par l'ORL ou le phoniatre.

L'Audioprothésiste réalisera en fonction de la demande du médecin: des aides auditives, générateurs de bruits...

 

L'intervention du manipulateur radio (MERM)

Le manipulteur radio peut être amené à rencontrer l'enfant avec autisme. Pour la réalisation de radio mais surtout s'il doit réaliser des clichés pouvant confirmer et étayer un diagnostic.

  • L'IRM pour avoir une image du cerveau et éventuellement y déceler des lésions.
  • Des EEG (électro-encéphalogramme) sont quant à eux réalisés pour repérer des signes épileptiques...

La sphère sensorielle de l'enfant avec autisme est souvent en inadéquation avec la notre (dans le trop ou dans le moins)

Dans sa fonction soignante, le MERM doit tenir compte, pour appréhender l'enfant avec autisme, de cette spécificité sensorielle:

  • Hyperacousie,
  • La sensibilité tactile --> peur de certaine texture ou matière, peur d'être touché,
  • L'odorat
  • La prise en compte de certain comportement de réassurance

 

Conclusion

La démarche d'intervention des professionnels paramédicaux s'inscrit dans une démarche cohérente validée par le médecin prescripteur des actes, en général le pédopsychiatre.

Les paramédicaux réalisent des bilans, des séances concourrant au bien-être de l'enfant. De là, ils définissent le rythme de leurs séances, les modes de prise en charge...
N'hésitez pas à leur faire confiance et à les solliciter si vous avez des interrogations.

L'essentiel auprès de l'enfant avec autisme est de s'accorder afin de lui offrir une prise en charge cohérente sur tous ses lieux de vie, gage de repères, nécessaires à la structuration dans son identité.

 Pour plus d'information:

Autisme et troubles envahissant du développement

 


Offre d'emploi : Le Cabinet de Psychomotricité BELROSE recrute...

Dans le cadre de son développement, le cabinet libéral de Psychomotricité Joanne Belrose situé au Lamentin en Martinique, recherche un ou une psychomotricien(ne) pour un contrat de collaboration en libéralLire la suite


Publier gratuitement vos petites annonces professionnelles

Sur B-Paramedical vous pouvez désormais publier GRATUITEMENT pendant 60 jours, vos annonces tel que demande/offre emploi de paramédicaux, rétrocession de patientièle, vente de matériels, location/partage de locaux.

Profitez donc de notre audience de plusieurs milliers de visiteurs chaque mois et découvrez ce nouveau service sur www.b-paramedical.fr/annonce

Informations supplémentaires